Deuxième étape en second œuvre : le revêtement extérieur

le revêtement extérieur d'une construction immobilière : Deuxième étape en second œuvre : le revêtement extérieur

La phase dite de second oeuvre correspond à l’ensemble des travaux ayant pour visée de rendre une maison en cours de construction, confortable et habitable.
Après l’isolation thermique et phonique, il est primordial de passer à la deuxième étape du second œuvre qui est la pose du revêtement extérieur.
Voici l’essentiel de ce qu’il faut connaître sur le revêtement extérieur !

Le revêtement extérieur : c’est quoi ?

On parle de revêtement extérieur pour désigner le procédé de recouvrement des surfaces d’une maison en construction, aux fins de protéger lesdites surfaces, notamment une fois le gros œuvre achevé (élévation des murs).
Le revêtement extérieur peut être fait à partir de plusieurs matériaux dont le PVC, la pierre, le crépi, ou encore le bardage en bois…

Pourquoi un revêtement extérieur ?

Le revêtement extérieur d’une maison neuve peut avoir trois utilités : premièrement, il sert à renforcer la solidité des surfaces telles que les murs et la charpente et participe ainsi à mettre la maison hors d’air.

Le revêtement extérieur a ensuite une seconde utilité qui se présente en termes d’isolation thermique. Selon le matériau utilisé, le revêtement peut en effet contribuer à limiter les déperditions thermiques par la toiture et par les murs de la maison.
Enfin, il faut rappeler que le revêtement extérieur peut avoir une visée esthétique : c’est le cas notamment des revêtements en pierres ou en briques.

Les types de revêtement extérieur

Le premier type de revêtement possible est la brique. Ce matériau présente plusieurs avantages : il offre tout d’abord une bonne durabilité face au temps et face à l’humidité. Il est de plus résistant au feu. Le revêtement fait à partir de briques ne requiert d’ailleurs pas d’entretien ou très peu en tous les cas. La pose des briques est en outre relativement facile. Enfin, sachez que le revêtement fait à partir de ce matériau est parmi les moins chers du marché : comptez tout au plus 2 euros par brique, sans non plus oublier de comptabiliser le coût du joint ou du mortier en sus. 

Le second type de revêtement est celui fait en PVC : il faut savoir que ce matériau est assez durable dans le temps et ne nécessite que peu d’entretien sur le long terme. Toutefois, une attention particulière doit être prêtée à la pose du PVC et ce, afin d’éviter que le revêtement n’accueille des gondolements.

Outre la brique et le PVC, les revêtements extérieurs d’une maison neuve peuvent être faits en pierre. Mais si ce matériau est moins usité que les autres, c’est bien parce qu’il y a de nombreuses raisons à cela : entre autres, la pose des pierres est relativement délicate. De plus, il s’agit d’un matériau qui peut subir un encrassement assez rapide et l’entretien du revêtement devient dès lors assez compliqué. Un avantage cependant du revêtement extérieur en pierre, son esthétique imposante !

Vous pouvez également choisir d’installer un revêtement extérieur en bois massif : il faut noter que le bardage en bois se met en place assez facilement.