Crédit immobilier taux variable: conseils sur le taux crédit immobilier révisable

crédit immobilier à taux variable  : Crédit immobilier taux variable: conseils sur le taux crédit immobilier révisable

Le porteur d’un projet immobilier a le choix de souscrire un prêt immobilier à taux révisable. Ce taux révisable est notamment utilisé dans les prêts de courte durée…

Définition du taux révisable

Le taux révisable est une formule de taux d'intérêt immobilier appliquée par les établissements de crédit aux emprunteurs. Il est également appelé « taux variable ».
Contrairement au taux fixe, le taux variable ou révisable est un taux d’intérêt débiteur qui fluctue au gré de la conjoncture économique et au gré des indices de référence bancaires.
Le caractère révisable du taux signifie que le remboursement de l’emprunt contracté en dépendra également.

Autrement dit, lorsque le taux d’intérêt est modulable, les mensualités à rembourser le seront également dans leur montant. Il faut savoir que le taux variable peut être révisé à la hausse tout comme il peut l’être à la baisse. Le taux révisable est ainsi un taux d’intérêt qui fait diminuer ou augmenter les mensualités à payer.

Principes de fonctionnement d’un taux révisable

Solliciter un crédit immobilier à taux révisable permet de moduler le remboursement des mensualités à la hausse ou à la baisse. Si l’emprunteur souhaite obtenir un taux variable, il doit en faire part au banquier au moment de négocier le prêt, voire même idéalement dès la présentation de son plan de financement. Si l’établissement financier consent à accorder à l’emprunteur un taux variable, ce dernier ne pourra être invocable et ne pourra être mis en œuvre qu’à la date anniversaire du crédit octroyé.

Autrement dit, la variabilité du taux est généralement annuelle. Cela signifie qu’au moment de la signature de l’accord de crédit, le banquier et l’emprunteur se mettent d’accord pour la fixation d’un taux initial.

Ce dernier sera appliqué jusqu’à la date anniversaire du crédit, date à laquelle un nouveau taux d’intérêt sera fixé.
Ce taux variable est calculé en fonction d’un indice de référence qui est souvent l’ « Euribor ».
Il s’agit d’un indice utilisé par les banques pour les prêts internes, entre établissements de crédit.

Avantages et inconvénients du taux révisable

Le principal avantage du taux révisable est qu’il permet de faire profiter d’un crédit immobilier à un taux aligné sur les fluctuations du marché bancaire et du marché immobilier.
Or la tendance actuelle des taux d’intérêt en matière immobilière est à la baisse. Le second avantage est qu’il y a la possibilité de « caper » le taux variable.
Cela signifie que le banquier, en cas de révision à la hausse des indices du marché bancaire et d’une flambée de l’immobilier, peut fixer un taux « plafond », c'est-à-dire un taux d’intérêt maximum.

Le principal inconvénient du taux révisable est qu’en fonction du marché bancaire et du marché immobilier, les taux d’intérêt pratiqués peuvent grimper en flèche du jour au lendemain, à moins bien entendu de recourir au taux « capé ».

Conditions d’obtention d’un taux révisable

Pour obtenir un taux révisable, l’emprunteur doit le négocier avec le banquier au moment de l’accord de crédit. Bien souvent, l’établissement prêteur exige néanmoins que le prêt immobilier contracté soit un prêt de courte durée. Enfin, il faut savoir également que le banquier exige souvent des garanties financières à l’emprunteur, avant de lui accorder un taux révisable.