Agent immobilier salarié : avantages, inconvénients et rémunérations

agent immobilier salarié : Agent immobilier salarié : avantages, inconvénients et rémunérations

Le statut d'agent immobilier est réglementé en France par la loi dite « Hoguet » du 2 janvier 1970. Cette loi encadre la profession d’agent immobilier en tant qu’activité d’entremise et de gestion immobilière. 
Mais il est un constat imparable : le métier d’agent immobilier est aujourd’hui éclaté. Entre les agences immobilières, les agents indépendants et les agents immobiliers salariés, la profession est plus que jamais multiple.

Le statut de salarié présente par exemple des avantages mais également quelques inconvénients. La rémunération de l’agent immobilier n’en est pas moins spécifique…

Le statut d’agent immobilier salarié

Un agent immobilier qui choisit de se placer sous le régime salarié sera le plus souvent employé au sein d’une agence immobilière. Celle-ci peut être une agence indépendante ou fonctionnant dans le cadre d’une franchise ou d’un réseau de mandataires  immobiliers.

L’agent immobilier salarié est mandaté en qualité de salarié par une agence immobilière. Il agit donc au nom et pour le compte de cette dernière sous le statut salarié. Cela implique une subordination économique et juridique de l’agent salarié. Il arrive que l’agent immobilier salarié soit qualifié de « VRP salarié » (Voyageur, Représentant, Placier).

Quels avantages à être agent immobilier salarié?

Contrairement aux agents indépendants que sont par exemple les agents commerciaux ou négociateurs immobiliers indépendants, le salarié est subordonné à une agence immobilière. Mais ce statut lui offre des avantages non négligeables.
Parmi ceux-ci, il y a d’abord l’expérience. Ce statut lui permet en effet d’amasser de l’expérience tout en ayant la sécurité du travail, avant d’envisager de travailler à son propre compte.
Le statut de salarié offre également des conforts sociaux et matériels tels qu’un allègement des charges sociales. Les cotisations sociales sont en effet réparties entre l’agent et son employeur et prélevées directement sur ses commissions d’agence.
Son statut de salarié ouvre également droit aux allocations chômage, ce qui n’est pas le cas d’un agent commercial indépendant.

Quels sont les inconvénients du statut d’agent immobilier salarié?

Parmi les inconvénients du statut d’agent salarié, il y a les conséquences de la subordination juridique et économique à l’agence immobilière employeur.
Le salarié ne peut démarcher de clientèle que dans le cadre de son contrat de travail. Il ne peut donc bénéficier d’une clientèle propre. C’est la raison même pour laquelle les agents immobiliers salariés sont en diminution constante.
La plupart se reconvertissent en négociateurs immobiliers indépendants. Bien souvent également, le VRP salarié ne peut avoir qu’un seul mandant : c’est le cas du VRP exclusif. Il n’a alors qu’un seul employeur : une seule agence immobilière. 

Quelle est la rémunération d’un agent immobilier salarié?

Un agent immobilier salarié jouit d’un système de rémunération qui est semblable à celui des travailleurs du secteur privé.
L’employeur (une agence immobilière bien souvent) lui verse une rémunération salariée, et donc mensuelle, à laquelle peut s’ajouter une rémunération supplémentaire mais non systématique : les commissions d’agence.
Celles-ci constituent une forme d’intéressement au chiffre d’affaires de l’agence immobilière grâce aux ventes, aux achats, aux locations que l’agent salarié a pu contracter pour le compte de son employeur.