Agent immobilier à son compte : avantages, inconvénients et rémunérations

agent immobilier à son compte : Agent immobilier à son compte : avantages, inconvénients et rémunérations

Le métier d’agent immobilier est aujourd’hui très diversifié et compte plusieurs statuts.
La loi Hoguet du 2 janvier 1970 a posé le cadre juridique de la profession et le statut d'agent immobilier. 
Cependant, une actualisation de ladite loi s’est avérée nécessaire en raison de l’évolution rapide de la profession d’agent immobilier.  Parmi les structures existantes, il y a notamment celle de l’agent immobilier indépendant.
Retour sur un métier comprenant des avantages et des inconvénients, ainsi qu’une rémunération spécifique…

Agent immobilier indépendant : les structures possibles

De plus en plus de professionnels de l’immobilier se tournent aujourd’hui vers les structures dites «indépendantes».
La raison en est que le fonctionnement en indépendant offre une plus grande aisance de travail et une rémunération qui est fonction de votre travail.

Dans le métier d’agent immobilier indépendant, il existe plusieurs sous-structures en indépendant.
L’agent immobilier indépendant est le plus souvent un agent commercial.
Il peut exercer également en tant que négociateur immobilier indépendant.
Il peut enfin exercer en tant qu’auto-entrepreneur ou selon ce que l’on appelle un « portage salarial ».

Avantages d’être agent immobilier à son compte

Le statut d’agent immobilier indépendant présente des avantages communs à toutes les structures en indépendant.

L’indépendance

Le premier avantage et sans doute le plus important de l’agent indépendant, c’est son indépendance. Il travaille en totale autonomie organisationnelle et fonctionnelle. Cela signifie que l’agent immobilier indépendant ne présente aucun lien de subordination, ni avec des agences immobilières ni encore moins, avec ses clients (relation de mandat).
Il gère ainsi de A à Z son planning de travail, son agenda de visites à faire faire aux clients démarchés, etc.

La maîtrise de sa rémunération

Le second avantage consiste en ce que l’agent indépendant est totalement maître de sa rémunération. Il peut ainsi gagner plus pour autant qu’il travaille plus. 

Un portefeuille de mandats étoffé

Enfin, le troisième avantage d’exercer à son compte, c’est de pouvoir espérer un portefeuille clients bien garni. En effet, l’agent immobilier indépendant a plus de proximité avec les clients potentiels puisqu’il privilégie les contacts directs et le relationnel. 

Inconvénients d’être agent immobilier à son compte

Mais la profession d’agent indépendant ne présente pas que des avantages.  

Une autonomie de travail relative

Bien souvent, l’agent immobilier indépendant ne peut travailler en totale autonomie, qui n’est parfois qu’utopique. En pratique, l’agent immobilier indépendant contracte avec une agence immobilière, sous le statut de « négociateur immobilier indépendant ».
Il préserve ainsi son statut indépendant mais tout en étant employé par une agence.

Des statuts complexes

Autre inconvénient, l’agent indépendant doit choisir entre trois statuts possibles : agent commercial, auto-entrepreneur, ou portage salarial. Cette complexité des statuts de l’agent indépendant fait qu’il est difficile de se lancer à son propre compte si l’on ne dispose pas de conseils juridiques préalables. Cela évitera bien des déconvenues.

Rémunération d’un agent immobilier à son propre compte

L’agent indépendant est bien souvent un mandataire immobilier indépendant, autrement dit un agent commercial.
A ce titre, il jouit d’une rémunération qui est fonction du nombre de contrats qu’il parvient à faire signer à ses clients pour le compte de l’agence immobilière.
Il est alors rémunéré sur la base de commissions (de ventes, de locations…).