viabiliser un terrain : Viabiliser un terrain pour construire :comment faire?

Viabiliser un terrain pour construire :comment faire?


Avant d’envisager toute construction neuve sur un terrain non viabilisé, il est nécessaire de respecter certaines étapes préalables. Le respect de celles-ci permet de sécuriser l’investissement dans le neuf, envisagé.
En effet, lors de votre recherche terrain constructible , quand bien même ledit terrain est techniquement constructible, le fait qu’il ne dispose pas de raccordement aux réseaux de gaz, d’électricité, d’eau et d’assainissement des eaux est handicapant pour le nouveau propriétaire.

Les étapes préalables à la viabilisation d’un terrain

Un terrain est dit viabilisé lorsqu’il offre un raccordement aux principaux réseaux que sont les réseaux de gaz, d’électricité, d’eau et d’assainissement.

Dans le cadre d’une construction neuve à bâtir sur un terrain, il est essentiel de  viabiliser le terrain en lui offrant un accès à ces réseaux.

Le certificat d’urbanisme

La première chose à faire avant d’acquérir un terrain est donc de se faire délivrer auprès de la mairie concernée, un certificat d’urbanisme pré-opérationnel.
Communément désigné sous l’appellation « certificat d’urbanisme », ce document permet au maître d’ouvrage de connaître l’état de desserte du terrain en termes de réseaux et d’équipements publics aux alentours.
Pour l’obtenir, il suffit d’adresser une demande auprès de la mairie concernée, accompagnée d’une lettre descriptive du projet de construction neuve.
C’est seulement une fois en possession du certificat d’urbanisme et en sachant que le terrain est desservi en termes de réseaux, que vous procéderez à l’acquisition de celui-ci.

Le permis de construire

Après l’achat du terrain, vous devrez vous procurer un permis de construire. C’est à l’issue de cette procédure préalable que vous procéderez aux opérations de viabilisation proprement dites.

Les opérations de viabilisation d’un terrain

Comment faire viabiliser un terrain?
La viabilisation d’un terrain consiste dans le raccordement de ce dernier aux réseaux de gaz, d’électricité, d’eau et d’assainissement. Ceci nécessite au préalable que le terrain soit desservi par ces réseaux, situés à proximité. Quant au coût de viabilisation d'un terrain, il convient d'en maîtriser les contours et éléments afin de l'intégrer dès le départ dans son projet de construction.

Le raccordement au réseau d’eau

Le raccordement au réseau d’eau nécessite de s’enregistrer auprès de la mairie à travers un formulaire à remplir. Puis, il faudra faire une demande de raccordement auprès de la société des eaux de votre localité. Celle-ci fera procéder à un devis technique et financier. Une fois votre paiement effectué, la société des eaux commencera les travaux.

Le raccordement au réseau d’électricité


Pour le raccordement au réseau d’électricité, la demande se fait auprès de l’ERDF, responsable du réseau de distribution.

Le raccordement au réseau de gaz

Pour le réseau de gaz, la demande est instruite par Gaz de France (GDF). Si elle est acceptée, vous recevrez un devis technique et financier. Après paiement, les travaux de raccordement débuteront.

Le réseau d ‘assainissement

Enfin, pour viabiliser un terrain, en ce qui concerne le réseau d’assainissement, la procédure à suivre est similaire à celle du raccordement en eau. La demande est instruite par la mairie où est situé le terrain.