Maison passive : une maison moderne énergétiquement autonome

maison passive : Maison passive : une maison moderne énergétiquement autonome

Même si son nom pourrait le laisser sous-entendre, la maison passive n’est pas une maison qui ne fait rien et qui n’offre qu’un confort minimal à ses habitants.
Bien au contraire, il s'agit d'une maison contemporaine et afin de savoir à quoi peut ressembler une maison passive, il suffit de s’imaginer une habitation parfaitement isolée en toute saison.

Le secret de ce type de maison est sa capacité à répondre aux besoins de chauffage seulement grâce à la chaleur produite à l’intérieur de l’habitat par les être vivants ou les appareils électroménagers et la chaleur apportée par le soleil.

Maison passive: une maison moderne parfaitement isolée

En effet, la maison passive raisonne selon la logique suivante : si l’habitation ne perd pas la chaleur dégagée autant intérieurement qu’extérieurement, alors elle n’aura pas le besoin d’avoir un chauffage pour réguler la température.

En effet, dans les autres types de maison, le chauffage est nécessaire car elles ne sont tout simplement pas capables de compenser naturellement les pertes de chaleur. Les maisons passives sont donc, paradoxalement, d’une grande utilité.
Les maisons passives, dont le mode de construction est doublé d’un label, répondent exactement à quatre critères précis qui sont un besoin de chauffage et une consommation d’énergie primaire très faibles, une étanchéité de l’air capable d’éviter les fuites et passages d’air et enfin la limitation d’éventuelles surchauffes. 

Certes, il est difficile de s’imaginer à quoi ressemble une maison passive avec seulement ces quelques informations.

 Mais, il ne faut poinct croire qu’à cause de leur raison même d’être, elles seraient des bâtiments architecturalement étranges. Au final, rien n’est plus ressemblant à une maison passive que les bâtiments n’étant pas définis de tels.
Même si c’est une performance différente des autres qui est exigée, cela reste une performance énergétique et non une forme, une couleur ou un aspect esthétique spécifique. Les constructions passives se fondent donc parfaitement dans le paysage.
Les seules pressions architecturales qu’elles possèderont sont celles du climat et des habitudes régionales. Cependant, elles ont tout de même des exigences à respecter afin d’être en adéquation avec leur but. Par exemple, pour parfaire l’isolation, elles auront souvent des murs épais, compacts et de grandes fenêtres orientées vers le sud.

Quelles techniques de construction pour les maisons contemporaines passives?

Les techniques de construction de maisons passives sont très variées et toutes plus ou moins efficaces, aucune technique n’est imposée. Contrairement à ce que certains futurs propriétaires pourraient croire, il n’existe aucune préconisation sur la technique de construction qu’elle soit en paille, en béton ou en bois. 

Certes, des caractéristiques communes se retrouvent tout de même, mais comme tous les types de maison.
La maison passive doit, au-delà d’avoir une architecture soignée, être construite de façon à avoir une isolation puissante, une ventilation mécanique à double flux et parfois même un ou plusieurs puits canadiens. De plus, il est important de savoir que de nouvelles techniques de préfabrication florissent pour répondre aux exigences relatives aux maisons passives. On trouvera notamment de plus en plus d’isolants sous vide et même des matériaux à changement de phase.

Les maisons modernes passives sont-elles écologiques ?

La réponse n’est pas claire. Les maisons peuvent être considérées comme écologiques ou non, selon les points de vue. On serait tenter de dire que les maisons passives sont écologiques car elles permettent d’économiser énormément d’énergie.
Mais, si l’on se réfère aux matériaux avec lesquels elles sont généralement construites, on ne verrait pas les maisons passives comme des habitats écologiques.
En effet, une construction n’est écologique que si ses matériaux de construction sont naturels, biosourcés. Or, beaucoup de maisons passives sont construites en matériaux artificiels.
Mais, il vaut toujours mieux habiter dans une maison passive construite avec ce genre de matériaux pouvant être polluants qu’une maison construite avec des matériaux naturels mais mal isolée. En effet, comme on juge une maison écologique au long terme, si l’isolation est défaillante, elle engendrera de plus grandes dépenses énergétiques.
Ainsi, même si les avis divergent, on peut sans difficulté considérer les maisons passives d’écologiques.

Pourquoi la maison passive cherche t'elle à dire adieu au chauffage ?

Plusieurs raisons ont contribué à faire grandir la popularité des maisons passives sur le marché de l’immobilier.

Premièrement, pour chauffer un intérieur, il faut utiliser une certaine quantité d’énergie, engendrant alors de la pollution. Ceci est considéré comme un inconvénient car au-delà de la simple pollution atmosphérique, les systèmes de chauffages peuvent faire naitre de la pollution sonore, visuelle ou encore olfactive.

Ensuite, il suffit de penser tout simplement au côté esthétique. Quand on pense aux radiateurs qui font du bruit, qui peuvent sentir mauvais ou prendre beaucoup de place et ne pas forcément être très attirants visuellement, on n’a pas envie de dire non à des solutions intermédiaires.

Enfin, la raison la plus cohérente pour laquelle on aurait envie de craquer pour une maison sans chauffage est le coût qu’un système de chauffage intérieur peut engendrer. L’énergie coûte en effet de plus en plus cher.

Quelles solutions énergétiques propose une maison passive moderne?

Afin d’éviter les inconvénients inhérents à la présence d’un système de chauffage au sein d’une habitation, la maison passive innove et propose des solutions.

La maison passive veut garder la chaleur en hiver ou la laisser à l’extérieur en été. Pour cela, elle possède une parfaite isolation des parois.
Le fait d’avoir des parois isolées permet donc d’éviter les pertes de chaleurs car tout le passage de la chaleur se fait à travers ces mêmes parois. Mais, l’isolation extérieure est aussi très importante et une attention particulière doit lui être portée.
En effet, la maison peut se passer de chauffage si elle est parfaitement isolée mais aussi si elle a le pouvoir de supprimer les points thermiques.
Enfin, au niveau des ouvertures de la maison telles que les portes ou les fenêtres, elles possèdent souvent un double ou triple vitrage, afin d’atteindre un niveau d’isolation presque maximal.

De plus, pour éviter ces pertes thermiques dont on parle tant, la maison contemporaine passive a trouvé une autre solution. Ventilation et étanchéité en sont les mots d’ordre. Les passages d’air qui étaient nécessaire avant l’invention de la ventilation sont désormais à bannir car ils entravent la performance thermique de l’habitation.

Des matériaux étanches et une ventilation contrôlée permettront donc encore une fois de se passer d’un système de chauffage. 

Une isolation thermique parfaite, le crédo des habitations passives!

La solution que les maisons passives proposent est la récupération de la chaleur sortante. L’explication est simple. Puisque la ventilation utilise l’air extérieur pour le chauffer quand il passe à l’intérieur et le rejeter ensuite à l’extérieur, la maison passive, qui se veut être écologique et réaliser des économies d’énergie, a du trouver une solution pour contrer cette importante perte thermique.
La maison passive, intelligente, récupère la chaleur de l’air qui sort et qui aurait du être perdu pour réchauffer plus efficacement le nouvel air entrant. Grâce à cette technique, le chauffage est inutile car aucun air froid ne rentrera dans l’habitat.

Pour résumer, comme le défi de la maison passive est la très haute performance énergétique, elle possèdera donc une isolation thermique renforcée, une forte étanchéité tout en maitrisant sa consommation d’énergie avec des chauffe-eaux thermodynamiques, des ventilations à double flux ou encore des poêle à granulé par exemple. La maison passive innove, propose des solutions alternatives aux actuelles, qui peuvent ne pas être très écologiques ou même économiques.

A quel prix trouve-t-on des maisons passives ?

Cette question est délicate car comme toujours, fixer le prix moyen d’un type de maison est presque impossible. En effet, le prix d’une maison dépend de tellement de facteurs qu’il est difficile d’en fixer un de manière abstraite. 

Cependant, il est possible d’affirmer que les maisons passives sont plus chères que les bâtiments traditionnels si on prend en compte l’investissement de départ mais qu’elles sont considérablement moins chères en prenant en compte le coût de fonctionnement.
L’investissement initial peut être très cher car il faut trouver des matériaux spéciaux, extrêmement isolants, des appareils modernes remplaçant les chauffages et des menuiseries spécifiques. Mais, le retour sur investissement est très rapide car vous bénéficierez de très importantes économies d’énergie grâce à tous ces matériaux et appareils.
De plus, le confort, critère important malgré son impossible qualification économique, en sera grandement amélioré.
Au long terme, peu importe le prix de départ, la maison passive sera très rentable. Peut-être faut-il donc être prêt à investir en ayant confiance en l’avenir.
Le prix qui dépendra donc de pleins de facteurs tels que la superficie, la région d’implantation ou les matériaux utilisés ne peut pas être estimé à l’aveugle sans avoir connaissance de ces critères. L’important est alors d’avoir à l’esprit que votre maison passive sera rentable et qu’en construisant avec les critères « passifs », la revente du bien sera grandement facilitée.
De plus, même si vous ne construisez pas avec ces critères mais que vous rénovez, les résultats seront tout aussi spectaculaires.