Devenir agent immobilier: quelles sont les qualités requises?

qualités pour être un bon agent immobilier : Devenir agent immobilier: quelles sont les qualités requises?

Investi d’une mission d’intermédiation pour faire aboutir les tractations transactionnelles entre acheteurs et vendeurs ou locataires et bailleurs, l’agent immobilier doit détenir un certain nombre de qualités tant humaines que professionnelles incontournables. Afin de devenir un agent immobilier compétent, il s'avère indispensable de posséder les qualités requises pour l'exercice de son métier.
Tour d’horizon des différentes qualités ...

Les qualités humaines pour être un bon agent immobilier : le SAVOIR-ETRE

De la diplomatie…

Au premier rang de celles-ci, nous citerons avant tout le « savoir-être ».

En effet, exposé constamment sous les feux de la rampe entre les exigences de ses mandats et les desiderata d’une clientèle souvent capricieuse, voire dédaigneuse, cette qualité constitue la seule arme valable qui puisse conduire l’agent immobilier vers le chemin du succès.
Derrière cette expression-valise se cachent en effet des attitudes et réflexes comportementaux concrets qui permettront à l’agent d’imprimer psychologiquement à ses interlocuteurs une image toujours positive de sa personne, inspirant la confiance.
Comment cultiver ce savoir-être ?

De l’empathie et une sociabilité à toute épreuve…

Pratiquement, il s’agira pour le candidat à cette profession de travailler à outrance son côté diplomate et sociable, ceci afin d’influencer valablement ses interlocuteurs pour les amener à souscrire les yeux fermés à ses propositions.
Mais cette qualité pourra également s’avérer bien utile pour gérer efficacement certaines situations de mésentente voire de conflit qui ne manqueront pas de jalonner la vie professionnelle de l’agent.

Le sens du contact et de l’écoute…

Mise à part la diplomatie, au titre de ce savoir-être, le bon agent immobilier devra également développer valablement le sens de l’écoute et du contact afin de gagner la confiance de ses clients.
Toujours dans cette lignée des choses, l'agent immobilier devra en outre cultiver constamment le goût du challenge et chercher à se surpasser.

Le goût du challenge et du dépassement de soi …

En effet, dans un secteur aussi concurrentiel que le marché de l’immobilier, une telle qualité est un gage incontestable de renommée et donc de chiffre d’affaires.

Une présentation soignée …

Par ailleurs, l’agent immobilier ne manquera pas de soigner en tout temps sa présentation, ceci afin, une fois de plus, d’inspirer le sérieux, et donc la confiance.

…et une gestion du stress maîtrisée.

Enfin, eu égard aux nombreux défis qu’il suscite tant sur le plan humain que professionnel, ce métier exige une gestion imparable du stress.

Les qualités professionnelles exigées pour devenir agent immobilier : le SAVOIR-FAIRE

Au-delà des qualités humaines que l’on vient de passer en revue, le métier d’agent immobilier exige également en parallèle l’intégration d’un certain nombre de qualités basiques cette fois-ci professionnelles, réunifiables sous l’expression-valise de « savoir-faire».

La maîtrise technique du job : l’environnement juridique et informatique du job

Au titre de ce savoir-faire, nous mentionnerons ainsi en premier lieu la maîtrise des aspects techniques de la profession. Sont englobés sous cette aptitude, bien évidemment, la maîtrise des outils informatiques (notamment des logiciels immobiliers) qui sont devenus tout simplement indispensables aujourd’hui à l’exercice du métier.

Outre l’informatique, l’agent devra aussi évidemment posséder sans tâtonnement toutes les notions de base en droit immobilier qui régissent les différentes catégories de transactions car il y va de sa responsabilité personnelle si ce n’est de celle de l’agence pour laquelle il travaille (cas du VRP salarié).

La veille stratégique et réactive du marché

Enfin, le bon agent devra être au fait du cours des prix de l’immobilier dans ses secteurs d’intervention ainsi que de toutes les tendances à venir de ceux-ci.
Mieux encore, il devra être constamment à l’affût des opportunités de transactions afin de détecter le premier les biens susceptibles d’intéresser ses clients. Bref, en un mot, être le plus réactif possible.