Assainissement : une étape essentielle en gros oeuvre dans la construction de sa maison

assainissement terrain : Assainissement : une étape essentielle en gros oeuvre dans la construction de sa maison

Lorsque l'on envisage de construire sa maison, il faut avant tout prendre en compte l'essentiel des travaux : le gros œuvre. Il s'agit de toutes les opérations préalables, devant permettre de faire en sorte que l'édifice à construire soit solide, viable et habitable.
Concernant ce dernier critère, il faut notamment que la maison puisse accueillir tous les raccordements nécessaires, aux réseaux d'eau ou d'évacuation des eaux.
Dans ce contexte, l'assainissement se présente comme une étape cruciale, venant tout juste après la pose des fondations.
Retour sur cette seconde étape du gros oeuvre : l'assainissement.

Qu'est-ce que l'assainissement dans le contexte de la construction neuve ?

On parle d'assainissement pour désigner la seconde phase du gros œuvre dans le cadre d'une construction neuve. L'assainissement correspond alors à tous les travaux devant permettre de collecter, stocker et épurer l'ensemble des eaux usées de la future habitation.

Cette étape intervient tout juste après la pose des fondations car l'ensemble des raccordements doivent être posés à même le sol et avant de mettre l'édifice complètement hors d'eau.

Si l'opération d'assainissement correspond alors à l'évacuation des eaux usées de la future demeure, il faut préciser de quelles eaux il s'agit : en font partie les eaux dites « ménagères » (également qualifiées d' « eaux grises »), qui correspondent aux eaux usées provenant de la salle de bain et de la cuisine.
En font également partie les eaux provenant des toilettes et qualifiées d' « eaux noires » ou « eaux vannes ». Par contre, ne sont pas concernées par cette opération d'assainissement les eaux de pluie.

Procéder à l'assainissement collectif

Le premier type d'assainissement possible est le tout-à-l'égout. On l'appelle également « assainissement collectif ». Celui-ci dépend de ce que votre future maison rentre ou non dans le cadre géographique d'une zone d'assainissement collectif.

Si tel est le cas, alors la commune dispose nécessairement dans cette zone, d'un réseau d'assainissement collectif. Il faudra de ce fait raccorder votre maison à ce réseau, afin d'évacuer vos eaux usées.
Il faut savoir qu'un tel raccordement se fait aux frais du propriétaire et qu'il faut en plus, éventuellement envisager de mettre en place une pompe de relevage dans le cas où le réseau serait situé plus en hauteur par rapport à la maison.
A noter que vous aurez de toutes les manières à vous acquitter d'une redevance dite « d'assainissement ».

Entreprendre un assainissement individuel: comment ça se passe?

 Dans le cas où votre maison en construction se situe en dehors des zones d'assainissement collectif, il faudra mettre en place un dispositif d'assainissement individuel, également appelé assainissement autonome ou assainissement non collectif.
Le procédé d'assainissement consistera alors à installer dans la terre une fosse dite « septique ». Cette fosse septique collectera alors les eaux usées de votre habitation.
Il faudra penser à l'installer à une certaine distance de la maison et des lieux de passage fréquent, afin d'éviter des nuisances telles qu'odeurs.
Ici également, il peut être envisagé d'installer une pompe de relevage en fonction du nivellement du terrain et de l'emplacement de la maison, afin de drainer les eaux usées vers la fosse septique si cette dernière est en hauteur.