Le diagnostic écologique

diagnostic écologique : Le diagnostic écologique

Depuis quelques années, le gouvernement a pour objectif de faire de l’écologie une cause nationale.
La mise en place d’un diagnostic écologique témoigne donc directement de la volonté du gouvernement de diviser au moins par quatre la consommation énergétique des biens immobiliers.
Cet objectif est directement issu du Grenelle de l’environnement de 2007 pendant lequel des résolutions, non respectées à cause de la crise économique, ont été prises.
Toutefois, de par l’incitation du gouvernement à des comportements respectueux ainsi que liée à la conscience collective qui se crée, des progrès écologiques importants sont réalisés aujourd’hui au sein du secteur immobilier. 

En effet, ce diagnostic immobilier récent a pour objectif principal de tendre à une minimisation des impacts négatifs d’une trop grosse consommation d’énergie d’un bien sur l’environnement. Ceci passe par une diminution de la production de déchets, des rejets de gaz à effet de serre et de l’augmentation de la performance énergétique économe d’un bien. 

Démarche HQE et diagnostic écologique

La démarche HQE (haute qualité environnementale) est un nouveau mode de construction qui vise à l’économie d’énergie en respectant une réglementation à forte portée environnementale. En effet, s’associant au diagnostic écologique, cette démarche propose simplement la construction d’un bien qui peut à la fois être performant énergétiquement et construit selon des règles de construction minimisant les effets négatifs d’un chantier sur son environnement.

Cependant, cette démarche HQE intervient après l’expertise qu’est le diagnostic écologique. Ce dernier visant à réaliser un objectif qui est d’allier une construction écologique et une gestion écologique avec des niveaux de confort et de santé optimaux. 

Concernant l’écoconstruction il s’agit de faire harmonieusement cohabiter le bien immobilier et son environnement naturel. Pour cela il est nécessaire d’avoir fait le choix de matériaux de bonne qualité et respectueux de l’environnement, de modérer ces dépenses énergétiques, la pollution de l’air et de gérer la fabrication de déchets durant la phase de construction.

Réussir à gérer son bien au niveau écologique passe par l’évaluation de sa performance énergétique, de son système de traitement des eaux usées et enfin de son taux de déchets. 

Enfin, garantir un bon niveau de confort et de santé tout en respectant l’environnement est l’enjeu principal. Pour cela il faut prendre en compte le confort visuel, olfactif, le taux d’humidité de l’air et le respect des normes sanitaires.

En somme, pratiquer un diagnostic écologique et une démarche HQE permet de bénéficier de logements avec une bonne performance énergétique, un confort optimal et une collaboration idéale entre la construction et son environnement. 

Qui réalise ce diagnostic écologique ?

Sa technicité implique que seul un professionnel titulaire du label NF puisse réaliser le diagnostic écologique. 

Se sommant en deux étapes, l’évaluation se déroule avant et pendant la construction pour satisfaire l’écoconstruction mais après les travaux pour la réalisation du diagnostic de performance énergétique et la vérification du respect du confort et de santé. 

Quelle est la validité du diagnostic écologique

Récent, le diagnostic ne bénéficie pas encore d’une définition légale ni d’une durée de validité légalement fixée. Par contre, le diagnostic de performance énergétique devant être réalisé en parallèle est valable pendant 10 ans si aucuns travaux venant le modifier ne sont effectués.