Je recherche
Les autres articles

RT 2012 : la réglementation thermique en vigueur

RT 2012 : RT 2012 : la réglementation thermique en vigueur

La construction d’une maison neuve est étroitement encadrée par la loi. Parmi les normes de construction et réglementations en vigueur figure la réglementation thermique. La dernière en date est la RT 2012.

La RT 2012 : définitions et généralités

La RT 2012 est un ensemble de prescriptions réglementaires ayant comme champ d’application le domaine de la construction neuve. La RT signifie « réglementation thermique ».
Le domaine de la réglementation thermique est double : la limitation de l’émission de gaz à effet de serre des constructions nouvelles ainsi que la diminution de la consommation énergétique de celles-ci en termes d’éclairage, de climatisation, d’eau chaude, ou de chauffage. La dernière réglementation thermique en vigueur date de 2012.

L’historique de la mise en place de la RT 2012

La RT 2012 fait suite à plusieurs réglementations thermiques antérieures.

La première réglementation thermique fut la RT 1974, en date de cette même année. Elle s’appliquait aux bâtiments neufs à usage d’habitation.

La seconde réglementation thermique fut la RT 1988, en vigueur dès 1988. Son application concernait les bâtiments neufs, qu’ils soient résidentiels ou non résidentiels.

La troisième réglementation thermique est entrée en vigueur en 2000, avec la RT 2000. Son champ d’application s’étendait aux bâtiments neufs tertiaires et résidentiels. En 2005, la RT 20005 a fait suite à la RT 2000.
Elle concernait alors les bâtiments neufs ainsi que les parties nouvelles de bâtiments anciens. La réglementation thermique actuellement en vigueur est la RT 2012. En vigueur depuis octobre 2011, la RT 2012 concernait au départ les constructions neuves dans quelques secteurs du bâtiment tels que le secteur tertiaire. A compter de janvier 2013, la RT 2012 est applicable à quasiment tous les secteurs du bâtiment.

Le contenu de la RT 2012

La RT 2012 définit les conditions dans lesquelles une construction neuve consomme de l’énergie et émet des gaz à effet de serre. C’est ainsi qu’elle contraint par exemple les propriétaires de maisons neuves à ne pas dépasser une consommation énergétique maximum de 50 kWhep/m²/an.

Ce coefficient appelé « Cepmax » sert à mesurer le niveau de consommation énergétique d’un bâtiment neuf.
Par ailleurs, les maisons nouvellement construites doivent privilégier des solutions énergétiques écologiques basées sur les sources d’énergie renouvelables.

De même, les matériaux utilisés pour la construction des bâtiments doivent progressivement permettre de ne plus recourir aux systèmes actifs de refroidissement tels que la climatisation.