Achat logement ancien: les contraintes

contraintes d'un achat ancien : Achat logement ancien: les contraintes

Il peut s'avérer tentant de préférer investir dans un bien immobilier déjà construit plutôt que dans un logement neuf. Toutefois, malgré les apparences, l'achat dans l'immobilier ancien présente quelques contraintes. Celles-ci sont principalement d'ordre technique.

Se renseigner sur les mises aux normes éventuelles et/ou futurs travaux prévus

En premier lieu, il s'avère que le coût des travaux de rénovation, à court ou moyen terme, est susceptible d'être plus ou moins important. A ce titre, les frais peuvent être minimes, notamment s'il s'agit de refaire la tapisserie, de repeindre ou de décorer plusieurs pièces; ils sont cependant bien plus dispendieux s'il est nécessaire de procéder à un ravalement de la façade, une réfection de la toiture, ou encore de changer l'assainissement. Il faudra également peut-être réaliser des travaux d'isolation afin de respecter les normes en vigueur.

Les diagnostics immobiliers obligatoires avant l'achat d'un bien ancien

Néanmoins, en vue de ne pas avoir de mauvaises surprises lors d'un achat dans l'ancien et de découvrir des vices inconnus au moment de la vente, il est recommandé de demander la réalisation d'un diagnostic du bâtiment auprès d'un architecte ou de toute autre organisme spécialisé. Celui-ci vérifiera la solidité de la charpente, des plafonds, des planchers et des murs du logement. Il pourra ainsi mettre en lumière certains défauts et chiffrer le coût des travaux à effectuer. Ces démarches, bien que contraignantes, ont pour but de permettre aux occupants de vivre le plus longtemps possible dans un habitat sain et résistant aux dégradations causées par les intempéries et le passage du temps.

Vérifier les isolations phoniques et acoustiques

Ensuite, vient le coût des charges les plus communes et les plus courantes. Celles-ci sont bien plus onéreuses que pour un achat neuf. En effet, du fait qu'il s'agisse d'un immeuble ancien, les entretiens sont plus fréquents et la dépense énergétique plus élevée. Dès lors, afin de réduire les dépenses, il faut veiller dès l'achat à vérifier si le logement est aux normes. A défaut, il sera préférable de réaliser rapidement des travaux afin que les normes d'isolation et d'acoustique soient respectées. Cette étape, bien que financièrement contraignante, est primordiale pour éviter des dépenses exorbitantes de réfection dans le futur. 

Enfin, d'autres frais non négligeables sont à prendre en considération lorsque l'on veut investir dans un logement ancien. A ce titre, les frais de notaire sont plus élevés que pour un achat dans le neuf: les dépenses correspondent environ à 7 ou 8% du bien acheté. Du reste, si l'acheteur de l'immeuble passe par une agence immobilière, il devra aussi payer des frais d'agence qui eux sont fixés librement par l'agent immobilier.