Comment défiscaliser sa résidence secondaire?

credit d'impôt residence secondaire : Comment défiscaliser sa résidence secondaire?

De plus en plus de Français décident de se lancer dans l’acquisition d’une résidence secondaire. Mais cette opération immobilière semble en fin de compte plus onéreuse qu’avantageuse pour son initiateur.
En effet, aux dépenses d’entretien d’une résidence secondaire s’ajoute le fait que celle-ci ne sera occupée que quelques semaines par an tout au plus. Le coût d’une résidence secondaire semblant plus important que les avantages retirés, la solution pour optimiser son bien immobilier est de le mettre en location afin d’en retirer des avantages fiscaux. C'est tout l'enjeu de la fiscalité d'un achat de résidence secondaire.
Mais la défiscalisation de sa résidence secondaire est soumise à conditions préalables…

Défiscalisation de sa résidence secondaire : les statuts LMP et LMNP

Pour pouvoir espérer bénéficier d’une défiscalisation de sa résidence secondaire, le propriétaire doit envisager de mettre son bien immobilier en location sous l’un des statuts fiscaux dits « LMNP » ou « LMP ».
A cette fin, il importe que la résidence choisie soit une résidence dite « de service ». Bien souvent, il s’agira d’une résidence de tourisme. Ce type de logement est en effet le plus à même de faire l’objet d’une location.
La résidence choisie peut être située soit en zone de revitalisation rurale (ZRR) ou en dehors de ZRR.
Le propriétaire fera donc l’acquisition d’une résidence de tourisme qu’il devra mettre en location meublée pendant un certain temps. A noter que la résidence secondaire peut être un bien immobilier neuf ou ancien.
Le propriétaire de la résidence secondaire sera considéré comme un loueur en meublé non professionnel lorsque ses revenus locatifs ne dépassent pas un plafond de 23 000 euros annuels.
Par contre, il doit s’inscrire au Registre du commerce et des sociétés si ses revenus locatifs annuels dépassent 23 000 euros. Dans ce cas, il aura le statut de loueur en meublé professionnel.

Défiscaliser sa résidence secondaire : la TVA récupérable

La mise en location de la résidence de tourisme à titre de résidence secondaire permet d’en jouir quelques semaines par an, selon la convention de bail commercial conclue avec la société d’exploitation.
Outre sa jouissance périodique, le propriétaire bailleur pourra bénéficier d’une récupération de la TVA qu’il aura payée sur le prix d’acquisition de l’immeuble.
La récupération peut être totale à condition que la résidence secondaire soit mise en location pour une durée de 20 ans, et qu’elle soit localisée en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR).

Défiscaliser sa résidence secondaire : la réduction d’impôts sur revenus

La mise en location d’une résidence secondaire en statut LMP ou en LMNP permet également de bénéficier d’une réduction d’impôts sur les revenus locatifs. Toutes les charges d’investissement telles que les intérêts d’emprunts, ainsi que les taxes diverses (exemple : taxe foncière) sont également déductibles des revenus locatifs. Si la résidence de tourisme est située en zone de revitalisation rurale, le dégrèvement d’impôts peut par exemple atteindre 12 500 euros pour un bailleur seul.