La rénovation énergétique : comment rénover pour réduire sa facture énergétique

rénovation énergétique  : La rénovation énergétique : comment rénover pour réduire sa facture énergétique

La loi impose depuis de nombreuses années aux propriétaires de leurs biens immobiliers d’effectuer le nécessaire pour garantir au mieux la sécurité des occupants.
Tenir un logement décent, veiller à sa bonne isolation et réduire la consommation énergétique d’un logement sont les enjeux d’une rénovation énergétique. 

Selon les saisons,  la rénovation d'un bien immobilier au niveau énergétique peut devenir une priorité, bien que ces interventions soient souvent coûteuses et contraignantes.
L’importance de la rénovation énergétique pour la sécurité de nombreuses personnes a incité le gouvernement à prendre des mesures incitatives afin d’aider les propriétaires dans leur projet de rénovation.

En plus d’assurer la sécurité des occupants, une rénovation énergétique, augmentant le confort thermique, faisant baisser les factures d’énergie et participant à réaliser des économies considérables, permet de faire gagner de la valeur à votre bien immobilier. Nous allons détailler quelques étapes essentielles à effectuer lors de la rénovation d’une maison ou d’un appartement.

Première étape : l’isolation thermique

Une bonne isolation est primordiale pour garantir un confort, une bonne santé et un taux de consommation énergétique bas. Pour contribuer à cette bonne isolation, différentes mesures doivent être prises.

Premièrement, changer sa chaudière en optant pour une chaudière plus économique est capital. Il existe pour cela des chaudières à condensation, permettant de réaliser 30% d’économies de gaz et les chaudières à basse température réduisant de 15% la consommation énergétique de gaz.

Ensuite, avoir un bon système de chauffage est également important. Un chauffage constitué d’énergie renouvelable serait la meilleure option. Par exemple, il existe les pompes à chaleur puisant leur chaleur dans le sol ou l’air, les chaudières à bois, la poêle à bois, à bûche ou à granulé.

Enfin, encore dans le but de réaliser des économies d’énergie, il s’avère être de plus en plus courant et ingénieux de chauffer quelques parties d’un bien immobilier, comme l’eau sanitaire par exemple, en ayant recours à l’énergie solaire. 

Deuxième étape : changer ses fenêtres

Améliorer l’isolation des fenêtres est une bonne chose mais les changer quand nécessaire permet de réaliser à terme des économies d'énergie conséquentes. 

De mauvaises fenêtres, trop anciennes, vétustes ou sans double vitrage peuvent faire perdre jusqu’à 25% de la chaleur intérieure d’une habitation. C’est ce pourquoi l’isolation des fenêtres peut être urgent d’un point de vue écologique et économique. 

Comme solution, il y a premièrement le double vitrage voire le triple vitrage qui permet, tout en captant la lumière extérieure, de ne pas laisser échapper la chaleur intérieure ainsi que ne pas laisser entrer le froid extérieur. Afin d’opter pour le vitrage le plus performant, il est possible de regarder attentivement les conditions d’octroi du crédit d’impôt. 

Les mesures incitatives à la rénovation énergétique

Pour les propriétaires souhaitant investir dans des travaux de rénovation énergétique, le gouvernement a mis en effet en place différentes aides. Inciter les personnes à participer aux économies d’énergie est la raison d’être de ces aides. Les principales mesures sont l’éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Même s’il existe des conditions d’éligibilités pour l'octroi de ces aides, elles peuvent aisément soutenir de nombreux particuliers. 

L’éco prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à fournir la somme de 30 000€ peut être obtenu lorsque le propriétaire réalise au moins un bouquet de travaux imposé par la loi ou lorsqu’il atteint la performance énergétique globale minimale. 

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique, pouvant être cumulable à l’éco prêt à taux zéro, permet de réduire les dépenses liées aux équipements et à la main d’œuvre de 30%.