Les autres articles

Vendre son bien en viager :comment s’y prendre?

vendre son bien en viager : Vendre son bien en viager :comment s’y prendre?


La vente en viager est un excellent moyen de se constituer un capital retraite. Elle convient donc particulièrement aux personnes âgées qui souhaitent bénéficier de compléments de revenus ou de revenus de substitution à l’épargne retraite.
Elle peut être utilisée dans une moindre mesure par des personnes plus jeunes.
Sur le principe, il n’y a aucune condition d’âge pour pouvoir vendre en viager.
Mais avant d’envisager une telle vente en viager (cf viager définition), encore faut-il envisager quelques étapes préalables…

Vente en viager : les étapes préalables à la vente de son bien en viager

En envisageant de vendre son bien immobilier en viager, il faut se poser quelques questions préalables. Il faut commencer par se demander la motivation à la base d’une telle vente.
La vente en viager est généralement motivée par des nécessités financières pour des personnes âgées. Elle offre ainsi une bonne perspective de complément de revenus, voire de retraite complémentaire. Si c’est là la principale motivation, il est alors conseillé d’opter pour un contrat de viager libre. Cette formule permet d’obtenir une rente maximale puisque le viager libre s’apparente à une cession immobilière classique. En effet, il n’y a pas de démembrement de la propriété, l’acheteur débirentier ayant la nue-propriété et l’usufruit du bien objet de la vente. Le montant de la rente périodique est ainsi indexé totalement en fonction du prix de vente du bien immobilier. Par contre, si le vendeur en viager souhaite non seulement obtenir une rente mais également se maintenir dans son logement, dans ce cas la formule du viager occupé est idoine. 

Vente en viager : quelles sont les démarches et procédures à faire ?

Lorsque l’on souhaite vendre son logement en viager, il faut bien évidemment trouver un acheteur. Les démarches en ce sens ne diffèrent pas fondamentalement de celles en matière de vente immobilière classique. Il faut au préalable émettre une offre de vente qui soit suffisamment diffusée pour que des acheteurs puissent en prendre connaissance.
C’est la phase de publicité de l’offre de vente. Cette démarche peut être facilitée par certains organismes spécialisés qui ont pour tâche de faire se rejoindre l’offre et la demande. Il s’agit en somme de « marieurs d’affaires » qui se chargent de faciliter les ventes d’immeubles en viager.
Une fois l’acheteur trouvé, ce dernier devra procéder aux formalités notariées.
La vente immobilière en viager ne déroge en effet pas à la règle de la vente notariée. Et comme dans toute vente immobilière, c’est l’acheteur qui a en charge tous les frais liés à la vente. 
Lors de la vente notariée, le vendeur crédirentier et l’acheteur débirentier peuvent éventuellement convenir du versement d’un « capital de départ », à défalquer sur la rente à payer périodiquement : on parle alors de « bouquet ».