Quels sont les inconvénients quand on fait appel à un courtier immobilier ?

les inconvénients du courtier immobilier : Quels sont les inconvénients quand on fait appel à un courtier immobilier ?

Faire appel à un courtier immobilier, intermédiaire entre un furtu acquéreur ou investisseur immobilier et un établissemetn bancaire ou de crédit  peut revêtir quelques inconvénients.
Même s’ils sélectionnent la banque fournissant les prêts les plus intéressants et qu’ils sont aptes à négocier le taux d’intérêt du crédit immobilier, recourir à leurs services ne présente pas  que des avantages. Par ailleurs, engager un courtier ne s’avère pas être toujours utile.

Ce n’est pas parce qu’un courtier se charge de notre dossier qu’il nous fera forcément bénéficier de la meilleure offre disponible. Selon le dossier présenté et l’apport personnel du client, le courtier ne sera pas forcement toujours le plus performant pour tirer avantage de la baisse du taux d’intérêt. 

Courtier immobilier: comment savoir si il est compétent?

Demander un prêt immobilier est une action qui engendre de lourdes conséquences. Emprunter signifie que chaque mois l’emprunteur doit verser une somme à la banque pour rembourser son prêt. Selon le montant de la mensualité et le revenu du client, cela peut être contraignant.
Faire appel à un courtier, un inconnu pour la majorité des cas, est risqué car c'est de lui dont dépend votre situation financière immobilière et les futures mensualités que vous allez verser. Il faut ainsi savoir à l'esprit que  nos prochaines mensualités, souvent pendant de nombreuses décennies dépendent de la compétence d’un inconnu.

Cela est évidemment à relativiser puisque avant d’engager un expert, il y a des étapes préalables qui permettent au client de choisir celui qui leur semble le plus expérimenté. 

Le courtier est-il vraiment neutre par rapport aux banques?

Le courtier est proche des banques dans le sens où ils leur apportent des dossiers et emprunteurs furuts clients. En ce sens, une certaine proximité entre le courtier et certaines banques peuvent amener le courtier à proposer telle banque plutôt qu'une autre. Le courtier bénéficie de la dénomination d’intermédiaire ce qui signifie qu’il se pose en barrière entre le l’emprunteur et sa banque. Le courtier se chargera lui-même des négociations et du démarchage des banques ce qui peut parfois entraîner certaines dérives d'impartialité totale.  Le courtier en crédit dispose en effet de son réseau professionnel, le cercle d'entités avec lesquelles il travaille. Un courtier travaillera souvent avec les mêmes banques et assurances. Il faut donc bien s’informer sur le courtier choisi. Le risque est de se trouver face à un taux de crédit proposé qui est intéressant mais qui n’est pas le plus bas sur le marché puisque le courtier aura seulement consulter les banques de son réseau.

Le coût d'un courtier immobilier

 Un courtier exige, comme tout profession, une rémunération. Engager un expert n’est évidemment pas gratuit. Le coût n’est donc pas à négliger. 

Généralement,le courtier immobilier est rémunéré sous forme de commissions qui sont composées de pourcentages accordés par la banque et surtout des frais de courtage payés par les clients. Ce sont ces frais qui peuvent handicaper les futurs acheteurs ou investisseurs immobileirs ne disposant pas de grosses ressources. De plus, certains prestataires réclament des frais de dossier, d’autres non. Ce critère entre en jeu dans le choix qu’effectueront les clients parmi différents courtiers.

Afin d’éviter les dangers liés à l’engagement d’un courtier, l’information est nécessaire.